Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2020 5 14 /02 /février /2020 11:51

Nous étions au coeur de l'hiver. Elle n'avait pas un coeur de pierre, elle avait même le coeur sur la main. Sur un coup de coeur, elle me serra sur son coeur et m'invita. Cela m'alla droit au coeur, mais je refusai. "Tu me fends le coeur", dit-elle. Elle me servit de bon coeur de nombreux fromages faits à coeur, suivis de coeurs de pigeon à l'eau de vie pour me redonner du coeur.

Le coeur du problème était que j'avais le coeur au bord des lèvres, le coeur barbouillé en quelque sorte, et que ce mal au coeur provoqua chez moi un haut le coeur. C'est le coeur serré qu'elle me dit à coeur ouvert ce qu'elle avait sur le coeur. Je voulus en avoir le coeur net car je pris à coeur des paroles que le connaissais par coeur.

De coeur avec elle, mais le coeur gros, je partis, faisant contre mauvaise fortune bon coeur. Ah oui ! je ne la portais plus dans mon coeur, car elle avait un coeur d'artichaut.

Anonyme

COEURS, COEURS
Partager cet article
Repost0

commentaires

Martine 21/02/2020 07:03

C'est rigolo de jongler ainsi avec les mots. Merci pour le sourire Vita
Bises

JACQUELINE 14/02/2020 19:27

Il faut avoir le coeur au ventre pour écrire tout cela!!!

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!
 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE