Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 20:20


Pourquoi n'aurais-tu pas une oreille pour moi? Je palpite de milliers de vie, je hurle, je souffre, je ris....Inhumaine? Qu'est-ce que l'humain, dis-moi! Ne crois pas que je ne vaille rien parce qu'on le murmure dans les beaux coins. Ceux-là, ils peuvent s'acheter un bout de campagne, mais toi, ta ville, c'est une part de toi et tu m'aimes, bruyante,violente ou douce dans les petits matins ou même vide les soirs de grand noir . Ecoute! Tu entends les bruissement , les frôlements, les gémissements, les balbutiements.
C'est tout moi, ta ville.   VITA
Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Oh... Je l'aime tellement cette tête-là... Je lui ai si souvent dit bonjour... Tant de nuits aussi où l'effleurer ne perturbait pas la solitude vagabonde, mais lui tenait compagnie, comme un encouragement, un encouragement à continuer à apprendre à aimer mieux la ville... Bises. D&D
Répondre
G
joli texte , certaines  villes mérites  cet  hommage  car elle ont gardé  un coté humain , mais il est vrai que la ville est comme la vie , elle est ce qu'on en fait  ;) 
Répondre
V

Merci, Gari...Bises   VITA


Q
Il écoute... mais l'entendra-t-il ?Bisous, Vita. Je n'ai pas reçu l'avis de parution de ce billet... :)
Répondre

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!
 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE