Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 00:00

P1040893.jpg

 

 Le soir venu, sous le ciel qui verdit et recule, la mer, si calme pourtant, s'apaise encore. De courtes vagues soufflent une buée d'écume sur la grève tiède. Les oiseaux de mer ont disparu. Il ne reste qu'un espace, offert au voyage immobile. A .Camus

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


quel merveille... l'art de tisser une soie de mots...


doux bisous à toi



Répondre
J


tiens...un de chez moi...



Répondre
V


Un pour tout le monde..Des lignes sur l'Algérie , la mer, magnifiques. VITA



M


Il y a la terre, la mer, le ciel et le silence d'un tout



Répondre
V


Un grand calme...VITA



A


L'immensité nous habite, et nous réalisons que nous faisons partie d'un tout.



Répondre
V


Comme tu le dis..un tout..C'est là le côté rassurant de la vie. VITA



P


un plaisir des yeux



Répondre
Q


C'est magnifique !


 


Merci pour ce partage, Vita. Bisous.



Répondre
V


Bises et cogite bien sous un ciel aussi accueillant. VITA



G


Mais comment ai-je pu oublier Camus dans ma liste d'auteurs préférés, il y a quelques temps, sur le tag de Quichottine ? C'est vrai que, là-bas, il y a des traînées vertes dans le ciel.



Répondre
V


Impensable...Il y a qde si beaux textes ...Ajoute-le! Bises  VITA



D


Camus avait le chic pour nous captiver en quelques lignes. Elle est très belle cette photo. Le ciel est superbe.



Répondre

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!
 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE