Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 12:04


Repost 0
Published by VITA - dans photos
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 20:40



Repost 0
Published by VITA - dans photos
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 00:00

Ouverts à quelqu'immense aurore
de l'autre côté des tombeaux
les yeux qu'on ferme voient encore
.

S.Prudhomme
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 00:00

 Depuis quelques jours, ils volaient autour de la sombre forêt. Il leur arrivait de se poser dans la clairière près du fleuve aux eaux  calmes et lisses. Le fleuve les attirait mais ils n'osaient pas....

Hier , ils eurent faim, ils eurent froid, il leur fallut quitter ces bois lugubres. L'aurore les avait réveillés, ce matin, de sa lumière dorée et l'espoir était revenu. ....Là-bas sur le fleuve, là-bas....là, ils trouveraient...Sur ce fleuve qui brillait dans l'ocre du jour.

Ils partirent et se posèrent sur les îlots...Et ils plongèrent leur bec dans l'eau miroitante...Des prises glaciales  se saisirent de leur chair
.Emprisonnés dans la terrible étreinte , ils se figèrent , fixant de leurs yeux glauques les lueurs de ce matin d'hiver.    VITA
Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 11:40




Repost 0
Published by VITA - dans photos
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 00:00

S5000835ab.jpg

Dans les fonds visqueux
zébrés de reflets moirés
Les noirs tourbillons
flashés de flammes dévorantes

fleuve en fusion
craché des labyrinthes profonds
dévorent de leur insidieuse bave
la gorge brûlante.
Les incandescences sulfureuses
jetées comme des bouffées
allument le ciel de lueurs embrasées
le sang des entrailles dévale
les flancs dénudés
et marque de son sceau 
La terre martyrisée.

Repost 0
Published by VITA - dans poesie
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 00:00
Repost 0
Published by VITA - dans photos
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 17:50

 La lune se leva;alors la cithare et la flûte,toutes les eux à la fois,se mirent à jouer.

S5001928.jpg
   Salammbô défit ses pendants d'oreilles,son collier,ses bracelets,sa longue simarre blanche;elle dénoua le bandeau de ses cheveux,et pendant quelques minutes,elle les secoua sur ses épaules,doucement,pour se rafraîchir en les éparpillant.La musique au dehors continuait;c'étaient trois notes,toujours les mêmes,précipitées,furieuses;les cordes grinçaient,la flûte ronflait;Taanach marquait la cadence en frappant dans ses mains;Salammbô ,avec un balancement de tout son corps ,psalmodiait des prières ,et ses vêtements ,les uns après les autres  tombaient      autour d'elle.
S5000781.JPG

La lourde tapisserie trembla,et par dessus la corde qui la supportait,la tête du python apparut.Il descendit lentement,comme une goutte d'eau qui coule le long d'un mur,rampa entre les étoffes épandues,puis,la queue collée contre le sol,il se leva tout droit,et ses yeux,plus brillants que des escarboucles,se dardaient sur Salammbô.

S5001270-copie-1.jpg

....Elle s'avança;le python se rabattit et lui posant sur la nuque le milieu de son corps,il laissait pendre sa tête et sa queue,comme un collier rompu dont les deux bouts traînent jusqu'à terre.Salammbô l'entoura autour de ses flancs,sous ses bras,entre ses genoux;puis le prenant à la mâchoire,elle approcha cette petite gueule triangulaire jusqu'au bord de ses dents,et,en fermant à demi les yeux,elle se renversait sous les rayons de la lune.La blanche lumière semblait l'envelopper d'un brouillard d'argent,la forme de ses pas humides brillait sur les dalles,des étoiles palpitaient dans la profondeur de l'eau;il serrait contre elle ses noirs anneaux tigrés de plaques d'o
r.Salammbô haletait sous ce poids trop lourd,ses reins pliaient,elle se sentait mourir;et du bout de sa queue,il lui battait la cuisse tout doucement;puis la musique sa taisant,il retomba.


S5001709.jpg


                                                                                                G.Flaubert

Ce texte est pour Désherb. Bises   VITA
Repost 0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 00:00

 J'erre souvent avant de te trouver...Tu dessines mes chemins , tu  me perds ,m'attends...je vogue, vague, divague...Tu me peins en filigrane, et l'arabesque s'enroule, se tord puis se glisse dans les interstices.      VITA
Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 00:00
Repost 0
Published by VITA - dans photos
commenter cet article

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  •      LESTAIRE                             LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!

 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE