Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 08:10

P1020166.JPG

 

Marcher sur la plage au petit matin, quand le sable est en encore frais, le bruit régulier de la vague et l'air léger

Marcher au petit matin un peu seul et cependant enveloppé de toute cette beauté

Marcher et sentir le sable doux glisser , et la lumière se lever

Aller comme ça au bord de l'eau

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 11:15

P1010561.JPG

 

  Habituellement, ce sont les pigeons que l'on nomme ainsi...Je les connais bien, ils ont malgré leur aspect insignifiant une présence envahissante...Je les déteste d'ailleurs...Moi, j'ai décidé de quitter les verts pâturages-ils m'en reste un peu collés aux écailles-et de partir . Je me suis fait les crocs, le monde n'est pas tendre, et ma gueule a grossi au fil des jours, il faut dire que je m'en réjouis, sinon, je ne serai pas là . Je dévore des murs, je ne suis pas assez clean pour entrer dans d'autres lieux, mais que m'importe, j'aime l'odeur des ruelles et le regard surpris des passants....Et puis, je pourrais vous en raconter encore, mais pour l'instant, basta.

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 11:25

P1010300.JPG

 

 La nuit était venue, était venue alors l'heure des rêves...La mer vit les mille impacts du jour, la morsure du soleil, le fourmillement des hommes et des bêtes, la danse immuable , l'incessant  va-et-vient, et la mer se gonfla de ses larmes, la mer eut envie qu'on la bercât, la mer eut envie qu'on lui donnât de l'amour..Elle se tourmenta dans la grande nuit des rêves.

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 19:47

P1080840.jpg

 

 Quand je pense qu'ils voulaient me mettre en sucre ou en chocolat! Grands seigneurs, ils m'avaient donné le choix! Ils rigolent, ils y croyaient....j'ai fait mon lapin câlin, et là, pfuit, je me suis cavalé....Façon de parler! Quand même, j'ai réussi à me glisser clandestinement dans le sac d'une petite fifille, j'ai accepté d'être doudou un soir...il faut bien faire des compromis. .Ensuite, across the Channel, là-bas, ils aiment les animaux. Et me voilà, à la Tate, comme lapin musicien, je distrais ces pauvres gens qui s'usent les yeux sur les tableaux de Turner et le soir, mon petit pub et dodo. Finis les ennuis. D'ailleurs, un pote du pub veut écrire mon histoire"The nice little rabbit"....Ravi, ravi, il paraît que c'est l'histoire d'un lapin qui mange du chocolat!!!!!

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 21:06

F.-Mauve.jpg

F. Mauve


Je suis l'empreinte de toutes ces lettres devant mes yeux, de ces mots coulés en moi,

je suis l'empreinte de ces heures palpitantes , de ces délicieux moments où plus rien n'existe vraiment,

je suis l'empreinte de ces secrets et de ces aveux,

une empreinte humanisée de ce qui m'a été donné.

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 21:04

P1080893.jpg

 

 Elle voulut d'abord retourner dans la montagne.....Elle courut jusqu'au chemin qui mène à l'alpage, traversa le petit bois et aperçut dans le soir la cime menaçante ...Elle s'arrêta...Une idée lui vint. Elle avait vu à la télé chez ce bon Monsieur Seguin des drôles de montagnes, en verre avec des petits carrés lumineux...Là-bas aussi, on pouvait brouter de l'herbe et boire dans des ruisseaux . Et puis, il y avait des enfants qui donnaient des graines aux oiseaux, ils pourraient peut-être lui donner à elle aussi un peu de sel ou de ces barbes rose aux si jolis filaments....Elle hésitait...Bien sûr, elle aimait sa montagne mais Monsieur Seguin ne lui avait-il pas parlé d'un loup qui la dévorerait si elle quittait sa maison. Là-bas, elle n'en avait pas vu, d'ailleurs comment survivraient-ils puisqu'il n'y a pas de chèvre à manger. Sa décision était prise, elle redescendit vers la vallée, en prenant soin de ne pas se faire voir et se dirigea vers la grande ville....

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 11:20

Images-4-0999.jpg

 

neigé...J'ai eu beau scruté le ciel...Il n'a pas neigé....En fait, ce n'est pas tout à fait vrai, j'ai vu un flocon voleter dans l'air, comme une promesse, pas tenue au final, je crois qu'i voulait me narguer et me dire que tous les désirs ne peuvent être exaucés , même en période de Noël.Il n'a pas neigé, c'est le froid qui a ciselé le paysage, comme pour se faire pardonner,le ciel bleu et le vent coupant d'un vrai hiver.

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:53

P1090321.jpg

 

 

 Elles ont scintillé dans l'éclat de l'été, fragiles au souffle du vent, courbées graciles, le bleu du ciel pour écran.

 Folles de lumière, elles ont dansé et raconté dans un doux bruissement les baisers du soleil et les caresses de la brise, elles ont senti la douce main des passants dans leur chevelure et elles ont dansé, emmenées par cette vie qui les a traversées. Folles, elles ont cru à un éternel été...

 

 

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 11:26

 

P1000026

 

 Bientôt la nuit, la lune est maintenant notre soleil, la fraîcheur froisse nos nervures et ternit  notre éclat. Bientôt le bruissement dans le vent, et l'envol sur le sol humide, la douceur des mousses et parfois le pied étourdi d'un promeneur. Bientôt nous ne verrons plus le tronc majestueux de celui qui nous a nourries, bientôt, ce sera autrement, dans la rosée , nous descendrons lentement dans la terre,un pâle rayon pour adieu .

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 20:46

P1090225.jpg

 

Le chemin du retour

la route tout devant

 

 Les doigts effleurent les paillettes sur sa peau, le regard qui sait. Il fait frais derrière les murs épais. La lumière aveuglante de la petite fenêtre.Les yeux retiennent leur éclat. Je prends ses mains, je lisse les sillons des doigts, la tête penchée. je pense à toi, c'est vrai, c'est bon de l'entendre. dehors l'air n'a pas encore sa chaleur de juillet, un peu grise l'herbe sous les pieds, près de la barrière, les paroles retiennent le temps.La tête haute, le coeur en bataille.

De longues semaines....

Repost 0
Published by VITA - dans prose
commenter cet article

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  •      LESTAIRE                             LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!

 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE