Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 14:42

                                                      
    
   Et Marie s'en alla sur le sentier qui ne menait nulle part en femme à qui il importe peu que les chemins finissent puisqu'elle sait le moyen de marcher dans le ciel.    M.Yourcenar

sortilegescrop72-copie-1.jpg

                                           

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 16:37


J'aime celui qui rêve l'impossible.  


S5001606.jpg


                         
J'aime celui qui rêve l'impossible    Goethe
                                                                              
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 15:29
Sur les maisons anciennes de la Spreewald,on peut voir sur les pignons des serpents croisés stylisés.

CIMG0747-copie-1.jpg

 On raconte cette légende...

 Il était une fois un comte ambitieux et cupide.Il avait appris que,dans la Spreewald ,régnait le Roi des Serpents,un souverain insouciant qui quittait volontiers son trône royal pour aller se distaire avec d'autres serpents.Le comte décida donc de se rendre dans le Lausitz pour voler au roi sa couronne.Il se mit en route et arriva bientôt dans le parc du palais des serpents.Il étendit un drap blanc sur l'herbe ,se cacha derrière un arbre....Le roi ne tarda pas à arriver,il posa la couronne sur le drap et partit s'amuser.Aussitôt,le comte se jeta sur la couronne et partit au galop.Alertée par le bruit ,une horde de serpents sortit des buissons et se mit à la poursuite du voleur.Mais le comte réussit à leur échapper et regagna ses terres.La couronne lui apporta richesse et puissance.Il se fit construire un château magnifique et comme il n'était pas si mauvais ,il prit le serpent couronné comme emblème.
Partager cet article
Repost0
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 16:20

Dans le désert  du Kysyl Kum ,il y a même un lac ...


DSCN7038.jpg


       On arrive au désert
       Le jour
       Où l'on découvre
       Qu'on y a toujours étè.   J.Y Leloup
       
      
    
Partager cet article
Repost0
27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 20:50

ZOROASTRE....ZARATHUSTRA...ZOROASTRE....ZARATHOUSTRA.....

La terre              le feu        l'eau       l'air
                                                                            


LE BIEN      LE MAL        OMBRE     LUMIERE

                                                              
On ne souille pas la terre ...Les morts sont exposés sur des tours du silence pour y être dévorés par les vautours.Lorsque les os sont à nu,on les dépose dans un ossuaire.



Partager cet article
Repost0
27 août 2007 1 27 /08 /août /2007 20:35


Créer,voilà la grande délivrance de la souffrance,voilà ce qui rend la vie légère. 

            Ainsi Parlait Zarathoustra... 
                                                             
F.Nietzschelune-turner.jpg

Lune.Turner

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 14:24

Le Khan avait quatre épouses officielles et un certain nombre de concubines qui résidaient dans le harem.Certaines de ces femmes étaient des veuves de la famille ou de soldats et bénéficiaient de la protection du souverain.Elles ne sortaient jamais du harem et vivaient dans un monde clos tissé de jalousies,d'ennui et de frustrations.Leur seul intérêt était d'attirer l'attention du Khan et de partager un moment de son intimité.
 Ce dernier choisisait la favorite du jour en lançant une pomme au milieu de toutes ces femmes.Celle qui attrapait le fruit se voyait attribuer les faveurs....
A mon avis,il ne la jetait pas n'importe comment.

S5001776a.jpg 

Partager cet article
Repost0
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 09:55

        Je marchais sur le quai dans l'air cotonneux..Quand la chaleur du jour est encore là et que la moiteur de la nuit arrive....Je marche sur le quai..Mes pas précèdent leur ombre.J'entends le clapotis des flots noirs..
       Soudain,un formidable grondement ébranle le ciel...Je lève les yeux.
 

S5001748a.jpg
                          Un monstre surgit,perçant la nuit de son corps immense,hurlant ,montagne glauque dans un sillon d'écume.Il avance,dans son corps d'innombrables destins,à l'arrière unr traînée d'étoiles,les stries lumineuses des vies vécues.Le monstre glisse dans la brume obscure.
                       Je marche sur le quai silencieux,dans l'air moelleux..Je ne vois plus l'ombre de mes pas.

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 18:27

La destinée ne vient pas du dehors à l'homme-Elle sort de l'homme lui-
même.      R.M.Rilke

S5001364.jpg
Partager cet article
Repost0
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 20:31

La princesse et l'architecte   S5001707-copie-1.jpg

Il était une fois une belle princesse qui avait décidé de faire un somptueux cadeau à son mari,parti
pour de longues conquêtes.Elle con
voqua l'architecte du Khan qui lui proposa d'édifier une mosquée aux mosaîques chatoyantes,plus vaste et plus belle que toutes les autres du royaume.
Chaque jour,elle venait voir les travaux et se réjouissait de la beauté de l'édifice.Le jeune architecte  rougissait de plaisir et attendait sa visite avec une impatience chaque jour plus grande.En un mot,il était tombé amoureux de la princesse.

S5001585.jpg

Un matin que la princesse le félicitait de son travail,il se jeta à ses pieds et lui demanda un baiser.
"Tu n'y penses pas,lui dit-elle,je suis princesse ,femme du Khan."
Le lendemain,il la supplia à nouveau.Alors,elle prit des oeufs de couleurs différentes et lui dit:
"Tu vois ces oeufs,ils semblent différents et pourtant,à l'intérieur,ils sont identiques."
Et sur ces paroles,elle retourna au palais.
Le troisième jour,le jeune homme l'attendait avec deux bols remplis d'un liquide transparent.Il lui dit:
"Tu vois ces bols,ils se ressemblent,et pourtant ils sont différents.L'un contient un breuvage sans saveur,l'autre est le feu qui enivre.Il en est ainsi des femmes."






Touchée par ces mots,elle prit un mouchoir brodé,le posa sur sa joue...Et le jeune homme y déposa un baiser...si ardent que le mouchoir en fut transpercé et que son amour s'inscrivit sur la joue de la princesse.
Effrayée,elle courut au palais et alla cacher son visage derrière un voile.
Puis ce fut le temps du retour du Khan.Grand fut son étonnement quand il vit le visage voilé de sa femme.Il arracha le voile et vit le baiser sur la joue.Furieux ,il précipita la princesse du haut du minaret.Quant à l'architecte,il s'était envolé d'un autre minaret vers d'autres contrées où il construisit d'autres mosquées et rencontra d'autres princesses.

 

                                                                            

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LESTAIRE LE BLOG DE VITA
  • : comme une bulle......
  • Contact

VIENS.........

Viens!       Viens!       Viens!
                       
               Viens!           Viens!
     
      
Viens!         Viens!
 

21378-The-Last-Great-RomanticJ.Vettriano.jpg

 

 

Aurige.jpg

 

 

alechinsky24b-arbrea.jpg

 

 

Pour les poèmes de VITA cliquer sur la rubrique POESIE